HISTOIRE DU TENNIS

Présentation

Jeu provenant de France dont le but principal est de renvoyer la balle à des partenaires par-dessus le filet à l'aide de la main nue, les mains ensuite gantées, puis finalement des raquettes. Le jeu se diffuse et évolua en de nombreuses variantes. Ces jeux apparurent en France au Moyen Âge comme le jeu de la paume et en Angleterre le tennis royal. Ces jeux sont à l’origine du tennis moderne connu dans un premier temps comme Tennis Lawn, aujourd’hui le mot tennis se réfère en général à la variation sur gazon.

photo tennis ancien époque

Etymologie

Le terme tennis provient du latin et à travers le vieux français. Au Moyen Âge il pénètre dans la langue anglaise pour acquérir sa forme définitive. Dans le moyen anglais de même qu’en vieux français le mot signifiait « Prends-la ! » ou « Joue ! », une exclamation pour informer le partenaire de l’engagement du jeu. En 1400 J. Gower dans son éloge de la paix employa la phrase « of the tenetz to winne » signifiant « gagner au tennis ». Le verdict du tribunal de Pershore, Worcester, proscrit le jeu comme une cause d’agitation publique et qui éloigne les joueurs de la pratique de sport plus utile tel le tir à l’arc.

Shakespeare utilisant le mot Tennis six fois dans trois différentes significations comme « jeu de tennis », comme « balle de tennis », et comme « court de tennis ». La transformation moderne du mot « tenis » en « tennis » pris naissance à l’époque de Shakespeare est sous son influence.

Tennis Lawn appelé aussi Tennis

Tennis sur gazon, terre battue ou surface synthétique, le nom est une trace du temps où le jeu était joué uniquement sur gazon. L’introduction de la terre battue et des surface synthétique fit que le nom devint remplacer de plus en plus par « tennis ».

L’idée du jeu et de frapper une balle avec une raquette pour la faire passer par dessus un filet dans la partie opposée du court de telle façon à rendre son interception et son retour le plus difficile possible. Le fait de ne pas retourner la balle ou de la propulser hors du court donne des points à l’adversaire. La victoire dépend du nombre de sets gagnés, pour remporter un set il faut gagner six jeux avec un adversaire qui en gagne 4 au maximum.

tennis garden party

Histoire

Le jeu fut créée en 1873 par un anglais W C Wingfield qui développa et simplifia les règles du royal tennis. au début Wingfield appela ce nouveau jeu sphairistike (du latin objet sphérique) le destinant à être le divertissement pendant les réunions populaire de l'aristocratie appelées Garden-parties. Son jeu différent du tennis moderne comme la forme du court avec deux trapèzes se rétrécissant vers le filet ou un filet plus bas vers le milieu comme dans le royal tennis. Dans les années 1875 ce jeu fut adopté par de nombreux centres sociaux et Clubs et se divise en plusieurs variantes quelque peu différentes.

Suivant la suggestion de J.M Heathcote exprimée dans une lettre à la revue FIELD, la balle en caoutchouc fut alors couverte de flanelle blanche. Dans les années qui suivirent Field contribuent de façon majeure à impulser un développement du jeu amenant d’autres réformes des règles. Dans les années 1880 le jeu été appelé Field Tennis qui se transformant en Lawn Tennis.

wimbledon 1883 championnat

En 1877 S. W. Gore fut le premier à utiliser la technique de la volée et cette technique fut formellement acceptée après une controverse qui dura plusieurs années. En 1878 le vainqueur du deuxième tournoi de Wimbledon utilisa le lob. En 1881 les frères William et Ernest Renshaw utilisèrent la tactique de monter au filet pour jouer un coup puissant connu sous le nom de smash. Le premier tournoi open de tennis fut organisé par H. Jones au All-England Croquet club de Wimbledon et ainsi l’histoire des tournois de Wimbledon connus sous ce nom lorsque la revue Field fonda une coupe en 1877. En 1874 un américain m. Ewing Outerbridge vit des Anglais jouer au tennis aux Bermudes et introduisit le jeu aux Etats-Unis. En 1881 la United States lawn tennis association (maintenant USTA) fut fondée et dans les années qui suivirent elle joua un rôle important dans l’uniformisation des règles internationales.

En Allemagne le tennis fut connu grâce a quelques touristes anglais passant leurs vacances à Bad Hombourg et ensuite à Baden-Baden ou fut organisé le premier tournoi européen en 1884. En Angleterre l’année 1884 vit échouer la tentative d’établir une organisation nationale mais le projet aboutit en 1888 sous le nom de lawn tennis association. En 1900 un américain D F Davis fonda une coupe pour un match annuel entre les équipes des Etats-Unis et Grande-Bretagne. (Davis cup)

L’épreuve eut bientôt une stature internationale quoique totalement dominée pendant les premières décennies par les équipes de Grande-Bretagne, des Etats-Unis, et d’Australie à l’exception des années 1927 à 1932 quand les célèbres mousquetaires français remportèrent la coupe Davis pour la France. Cette domination fut seulement interrompue en 1982 avec la Tchécoslovaques.

coupe davis tennis aristow france

L’international lawn tennis fédération, établie en 1913, s’efforça de faire du tennis un sport mondial. Cette organisation fut renommée plus tard international tennis federation (IFT). En plus de Wimbledon et de la coupe Davis d’autres tournois jouissent d’un grand prestige : celui de Roland Garros organisé depuis 1952, l’open d’Australie depuis 1905, et l’US Open depuis 1881. Ces tournois avec Wimbledon forment le tournoi du Grand Chelem organisé sur quatre épreuves pour les hommes depuis 1925 et pour les femmes depuis 1922. Parmi les femmes qui gagnent le grand Chelem on trouve M. Conolli (États-Unis 1953), M. Court-Smith (Australie 1970), S. Graff (Allemagne 1988) et parmi les hommes D. Budhe (Etats-Unis 1938) et R. Laver (Australie 1969).

Les joueurs de tennis sommes groupés en trois catégories : 1-professionnels, 2-semi-professionnels, 3-amateurs. La majorité des épreuves contemporaines est organisée en formule open où toutes les catégories sont admises à la participation.

Le niveau du tennis dans les différents pays dépendait toujours un peu du niveau de l’élite, comme W.T « Big Bill » Tilden (1898-1953), le vainqueur de Wimbledon en 1920,1922, 1930 et dans le double en 1927, ou T. Hunter. De 1920 à 1926, Tilden ne perdit aucun match. En 1931, il forma un groupe professionnel appelé « Tilden Circus ».

Parmi les autres joueurs légendaires on trouve les fameux mousquetaires français :

J. Borotra, le « basque volant » (1895-1994), H. Cochet (1901-1987), J. Brugnon (1895-1978), R. Lacoste (1905-1996). Le champion américain de Wimbledon J. Kramer (né en 1921) devint célèbre après 1947 quand il forma « Kramer Circus » (cirque de Kramer), un groupe de joueurs professionnels semblable à celui de Tilden.

rene lacoste tennis

Parmi les meilleurs de joueurs de tennis il y avait toujours ce venant de Grande-Bretagne jusqu’en 1945, des Etats-Unis, d’Australie et de France depuis les années 1920. D’autres nations sont représentées par des joueurs comme J. Drobny et I. Lendl, M. Santana, A. Metreweli, G. Villas, B. Borg, I. Nastase, T. Ocker, R. Ramirez,, B. Becker et autres.

Le tennis lawn fut jouer aux jeux olympiques de 1896 à 1924 puis il fut rejeter par le CIO à cause du professionnalisme. Ses joueurs furent de nouveaux admis aux JO de Séoul en 1988 à côté d’autres sportifs professionnels.

Le Tennis Lawn Féminin fut toujours populaire, bien que ne faisant son apparition aux JO qu’en 1900, quatre ans plus tard que les hommes. Il fut aussi exclu des JO entre 1924 et 1988. La joueuse la plus extraordinaire fut S. Lenglen (France 1899-1938) gagnant quinze fois Wimbledon, dont six titres en simple. Elle introduisit certaines techniques masculines de frappe dans le Tennis féminin, et devint la première professionnelle. L’américaine H. Wills Moody (né en 1905) gagna douze fois Wimbledon dont neuf titres de simple dans les années 1924-1938. Au début des années 1970, l’américaine B.J King lança une action féministe, pour faire reconnaître le Tennis féminin au même niveau que le masculin, les médias discriminant les femmes en général. Elle fut défiée Par B. Riggs, un homme âgé de cinquante-sept ans, qui affirmait qu’à son âge il pouvait encore battre une jeune femme, mais elle le bâtit devant une foule de trente mille personnes, et de trente millions de téléspectateurs. Cet événement fut un facteur déclencheur pour élever le statut du Tennis professionnel féminin, mais il doit aussi beaucoup de grandes joueuse, comme l’américaine C. Evert, les Tchèques naturalisées américaines M. Navratilova et M. Hingis, L’argentine G. Sabatini, L’Allemande Steffy Graff, J. Capriati et les sœurs Williams.

tennis féminin

Voir le polo tennis luxe Aristow "Smash"


Haut de Page